Mon processus de couture de A à Z !

Cet article est réédité avec l’accord de Blog Bernina, l’original a été écrit par Nadine.

Bonjour à tous et bienvenue sur le blog de couture BERNINA. Ce mois-ci, je veux vous parler de tout mon processus de couture du début à la fin. Maintenant, ce n’est pas forcément LA façon de coudre. C’est juste une façon parmi tant d’autre mais à vous de décider d’en prendre inspiration ou non.

Personnellement, j’aime garder mon espace bien rangé et organisé, car sinon ce passe-temps s’ajouterait à mon stress et n’aurait certainement pas d’effet apaisant sur moi. C’est juste la façon dont je fonctionne, mais vous pourriez être différent. Il n’en faut pas non plus beaucoup pour m’inspirer, mais le revers de la médaille est que je peux être dépassé assez facilement (avec des dégâts, avec trop de tissu, trop de motifs, trop de projets, etc.).

C’est pourquoi au cours des dernières années, j’ai développé un «processus» de couture, afin de ne pas perdre d’idées ni de concentration.

Trouver l’inspiration

Pour moi, l’inspiration se trouve partout: regarder des émissions de télévision, regarder les vêtements des autres (sans être trop effrayant) ou le grand, Instagram. Si je trouve un modèle qui me plaît, je regarde le hashtag sur Instagram et je m’y abonne. De cette façon, mon flux est rempli de marques magnifiques et inspirantes de vraies personnes. Comme je suis courbée, je peux également vérifier à quoi ressemble le motif sur différentes formes et tailles de corps. De plus, je m’abonne aux newsletters des sociétés de modèles que j’aime beaucoup, donc je sais ce qui existe.

Cependant, le tissu m’inspire de la même manière. Lorsque je regarde les boutiques en ligne, j’ai tendance à vérifier les couleurs et les substrats que je préfère, puis à voir quel type de tissu ils ont en stock. J’achète rarement du tissu sans projet en tête. Je peux voir immédiatement ce que je veux faire.

Patrons

Chaque fois que j’achète un modèle, c’est généralement pour l’utiliser tout de suite. J’utilise principalement les modèles en PDF, c’est pourquoi, immédiatement après mon achat, je me demande si je souhaite ou non les coller ensemble ou si je l’imprime. Je me permet de coller jusqu’à 30 pages maximum.

Sewing Process 1

Habituellement, j’écoute des podcasts tout en collant des modèles PDF

Je coupe toujours le bas et le côté droit d’une page, puis je colle d’abord ligne par ligne et seulement lorsque j’ai terminé avec toutes les lignes de les assembler.

Je prépare une enveloppe de modèle avec l’image du modèle et les mesures / exigences de tissu sur le devant. Lorsque le motif est prêt (soit il est arrivé de l’imprimante, soit après l’avoir collé ensemble), j’imprime les instructions et crée un livret.

Sewing Process 2

Préparation de l’enveloppe

En parallèle, j’ajoute le patron à mon tableau Trello. Ce qui me permet (même lorsque je suis dans un magasin de tissus ou ailleurs) de savoir quel patron je possède. J’ai inclus les informations de dimensionnement sur la carte, le lien vers la boutique en ligne et une photo. J’ai trié mes modèles dans mon tableau Trello en fonction du type de vêtement. Plus d’information sur Trello ici

Sewing Process 4

Petit aperçu de mon tableau Trello.

Mes fichiers actuels sont conservés dans des dossiers nommés d’après les sociétés de modèle depuis le cloud.

Sewing Process 3

Petit aperçu sur l’organisation de mes patrons sur le cloud.

Tissus

Il en va de même pour les tissus. Je garde un tableau Trello sur toute ma réserve de tissu. Les cartes indiquent la quantité de tissu que j’ai, la composition, l’endroit où je l’ai acheté et le poids. Cela m’aide également à garder une trace de mon tissu et de ce que je peux en faire.

Sewing Process 5

La réserve de tissu sur mon tableau Trello

Après avoir commandé du tissu, je l’ajoute immédiatement à mon tableau Trello. Quand il est arrivé, je serge les bords (uniquement avec des tissés), je le mets dans mon sac fourre-tout que je garde à côté de mon rangement de tissu.

Pour ranger mon tissu, j’utilise du carton pour envelopper soigneusement le tissu autour de lui.

J’ai mis le carton au milieu, pliez le tissu dessus…

… et ensuite, je l’enroule.

Comme je l’ai mentionné, je sais généralement ce que je veux faire avec un tissu. Mais ces plans peuvent changer à mesure que de nouveaux modèles sont publiés ou que mes préférences changent.

Sewing Process 7

Ma réserve de tissus.

Cependant, lorsque les choses deviennent accablantes, j’imprime un dessin de vêtement qui correspond au tissu utilisé et je l’épingle par dessus. Cela m’aide beaucoup et représente une sorte de «liste d’attente de couture».

Sewing Process 8

Mes petits dessins correspondants épinglés sur le tissu.

Liste d’attente de couture

Mais j’ai aussi une liste d’attente de couture électronique (Trello) qui m’aide à planifier mes projets au fil des mois et des années. Encore une fois, cela me permet de rester concentré. Parfois, je suis juste assis dans mon coin couture en me disant: «hmmm, et ensuite?».

Sewing Process 9

Ma liste d’attente de couture Trello…

Commencer à couper

Comme j’ai une liste d’attente de couture, il est parfois judicieux de couper les choses par lots. De plus, lorsque je n’ai pas envie de coudre (oui, cela arrive souvent), je peux faire autre chose en rapport avec la couture, comme découper un motif ou un tissu. Les chutes vont dans une poubelle en tissu ou, si elles sont assez grandes pour un projet de scrapbuster spécifique, je les découpe également. Remarque: si vous ne savez pas quoi faire avec vos chutes, écoutez cet épisode du podcast ‘Love to Sew’– c’est fabuleux.

Sewing Process 10

Des gros morceaux de chutes de tissu sont enroulés. Je peux en faire des vêtements aux couleurs contrastées.

Sewing Process 11

Les plus petits sont découpés pour des projets spécifiques comme les sous-vêtements…

Après la découpe

Après la découpe, j’applique tout de suite l’interfaçage, car dans mon livre c’est la partie la plus fastidieuse de la couture, je déteste vraiment ça. Je transfère tous les marquages, rassemble les notions nécessaires, les instructions, et mets le tout dans une pochette en plastique à fermeture éclair, prête à attaquer quand j’en ai envie.

Je remets les pièces du patron dans l’enveloppe du patron (j’ai déjà transféré les marquages) et je les épingle sur mon panneau perforé pour l’inspiration ou je les remets dans ma réserve de patrons.

Sewing Process 12

Je stocke tous mes modèles dans ce tiroir.

Sewing Process 12

Ma zone de couture avec le patron actuel sur mon panneau perforé.

Prendre des notes

Ensuite, j’ai découpé un échantillon pour mon «agenda» ou plutôt mon livre de couture / planificateur de couture / planificateur régulier. Je prends le dessin du vêtement correspondant que j’ai épinglé sur le tissu, je colle tout dans mon livre et je commence à écrire sur mes projets. Je note mes mesures, ma taille choisie, les modifications que j’ai faites, le type de tissu, etc. Je prépare ceci avant de coudre, afin que je puisse prendre des notes pendant que je couds. Il est utile de suivre mes progrès, mes projets mais aussi pour les blogs.

Sewing Process 14

Mon journal de couture est celui du milieu… avec le projet actuel, la jupe-culotte Winslow d’Helen’s Closet.

Préparation avant de démarrer la couture

J’enfile toutes les machines que j’utilise pour le projet, sort tous les pieds-de-biche dont j’ai besoin puis nettoie tout l’espace (peluches, coupures de tissu, fil, etc.). Je peux donc commencer avec une surface propre et un espace dégagé. Je chauffe le fer et démarre mon projet.

Pendant la couture

Pendant la couture, je m’arrête pour prendre des photos et prendre des notes. Habituellement, je peux coudre un vêtement en une seule fois, mais j’ai remarqué récemment que cette circonstance m’a empêché de finir ma couture. Des pensées telles que “Non, j’ai vraiment besoin d’environ 2 heures pour cela, donc je ne peux pas commencer maintenant”, m’ont tenu compagnie pendant la majeure partie du mois de juin. C’est pourquoi j’ai pensé à coudre par plus petites périodes, à peine 30 minutes, puis à faire autre chose – ou plutôt à me permettre de faire autre chose.

Après avoir fini de coudre

Je termine généralement ma session en écrivant à ce sujet sur mon blog ou sur mon Instagram. Donc, si jamais vous vous ennuyez, venez voir mes projets.

C’est ça la couture heureuse !

Nadine

Commentaires de ce post

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chers lecteurs du blog BERNINA,

si vous souhaitez publier des photos via la fonction de commentaire, veuillez d'abord vous connecter au blog. Cliquez ici pour vous connecter.

Vous n'êtes pas encore inscrit au blog BERNINA ? Cliquez ici pour créer votre compte gratuit.

Merci beaucoup.

Votre équipe du blog BERNINA